Quatuor de Ravel

Huile sur toile L120 X H180

Quatuor de Ravel
Quatuor de Ravel
press to zoom
1/1

La musique accompagne depuis toujours mon travail de peintre. Je cherche, à travers mes toiles, à émouvoir comme je suis ému d'une suite de Bach ou d'une improvisation de jazz. Cette orientation inspire depuis des années ma création et m'a amené à trouver de très fortes similitudes entre ces deux univers artistiques.

 

La peinture est singulière en ce que l'écriture de la partition est déjà l'œuvre : l'interprète, le compositeur et l'auteur ne font qu'un, et la toile n'est jouée qu'une fois.

 

Peindre une toile, c'est un peu comme me lancer dans un chorus, ou entreprendre une variation sur un thème : je décide d'une intention générale pour la toile sur une base de rythmes et d'harmonie de couleurs, comme une grille harmonique sur laquelle j'improvise en visitant différents graphismes et atmosphères.

 

Pas de variante ni simulacre ; je me fais fort de traduire ce que je cherche à dire avec mes seuls instruments : peinture à l'huile sur toile de lin enchâssée dans un cadre en bois semi décoré.

 

Comme en improvisation, je vis ma création dans l'instant présent, c'est à dire sans croquis préalable ni corrections ultérieures. Ce qui est dit sur la toile est le fruit d'un élan, d'un ressenti dont je sais qu'il fera partie intégrante du tableau. Une expression sans filet pour plus d'engagement et de sincérité.

 

Il en résulte un travail qui s'apprécie en se laissant vagabonder au fil de la toile comme dans une suite polychromatique.